Premiers secours pour les brûlures

table dressée pour le dîner de Noël

Le fait que tant de gens se brûlent dans les derniers jours de l’année est, bien sûr, en partie dû à l’allumage des feux d’artifice. C’est peut-être pour cela que vous pensez que ce sera mieux cette année. La crise de corona a déjà conduit à une interdiction totale des feux d’artifice aux Pays-Bas, et en Belgique, cette interdiction s’applique désormais à la provicie d’Anvers. Le reste de notre pays suivra probablement le mouvement. Mais les médecins qui sont confrontés à un pic annuel de brûlures soulignent que ce sont précisément les activités quotidiennes qui conduisent à des accidents. La préparation du repas de Noël, par exemple, ou le remplissage du brûleur à alcool du kit de raclette. Comme l’avertit un médecin du Centre des brûlés : « Pendant les vacances, la routine quotidienne est différente pour la plupart des gens ; un accident de brûlure se produit alors très rapidement ».

Brûlures au premier, deuxième et troisième degré

Vous devez vous rendre chez le médecin ou à l’hôpital pour une brûlure ? Cela dépend de la gravité de la brûlure et de la taille de la surface brûlée.

Dans une brûlure au premier degré, seul l’épiderme est endommagé. La zone est rouge, douloureuse et devient sèche et floconneuse à cause de la perte d’humidité. Le même effet, en fait, que pour les coups de soleil. Si la blessure est petite, une visite chez le médecin n’est probablement pas nécessaire. En cas de brûlures importantes au premier degré, il est toutefois recommandé de le faire.

brûlure sur la main

Une brûlure au deuxième degré endommage également les couches sous-jacentes de la peau et provoque des ampoules. Une douleur et une rougeur intenses sont les signes d’une brûlure superficielle au deuxième degré. Si la peau est pâle et que la plaie est à peine douloureuse, cela indique une brûlure profonde au deuxième degré. Il n’y a pas de circulation sanguine car les vaisseaux sanguins sont brûlés et les nerfs qui enregistrent la douleur sont touchés. Toutefois, en cas de brûlure profonde au deuxième degré, une visite chez le médecin est nécessaire.

ampoule au doigt

Une brûlure au troisième degré est blanc jaunâtre ou marron et donne une sensation de raideur. La blessure ne fait pas mal, car les terminaisons nerveuses de la peau sont détruites. Si la peau brûle davantage, elle sera « carbonisée » et des taches noires apparaîtront. Pour les brûlures au troisième degré, il est préférable d’appeler le 112 immédiatement.

le médecin applique des pansements sur le bras du patient

Premiers secours pour les brûlures

Sous le robinet

D’abord l’eau, le reste viendra plus tard », est un slogan de la Fondation des Brûlures. Le refroidissement est la première chose à faire en cas de brûlure. Cela permet non seulement de soulager la douleur, mais aussi de s’assurer que la blessure ne s’aggrave pas et de faciliter la guérison. Rincer la plaie à l’eau tiède pendant au moins 10 minutes, c’est le conseil des spécialistes des brûlures. Il est préférable de diriger le jet d’eau légèrement au-dessus de la brûlure afin que l’eau coule sur la blessure.

Couvrir la blessure

Une fois qu’elle a refroidi, couvrez la blessure pour la garder propre. Cela permet également de soulager la douleur. Utilisez pour cela une gaze stérile ou, si vous n’en avez pas à portée de main, du film plastique ou un tissu propre.

S’y frotter ou pas ?

Les pommades, les baumes, le dentifrice ou l’iode sont inutiles et peuvent aggraver la blessure. Ce que vous pouvez faire, c’est désinfecter la plaie avec un désinfectant à base de chlorhexidine après refroidissement. Pour éviter le risque d’infection, il est également conseillé de se laver soigneusement les mains ou de porter des gants jetables avant de traiter une brûlure. Pour soulager la douleur et favoriser la guérison, vous pouvez alors frotter doucement les brûlures du premier degré et les brûlures superficielles du deuxième degré avec une crème spéciale pour brûlures.

Surtout pour la période des fêtes : conseils pour éviter les brûlures

Mieux vaut prévenir que guérir. La Fondation des Brûlures donne les conseils suivants :

  • Assurez-vous que les bougies sont stables et ne sont pas trop proches d’objets inflammables, tels que des rideaux.
  • Ne faites jamais flamber les aliments sous la hotte.
  • Veillez à ce que le sapin de Noël ne perde pas d’aiguilles à proximité de bougies allumées, d’une cheminée ou d’un poêle.
  • Tenez les enfants éloignés du fourneau pendant la cuisson.
  • Prend feu la poêle ou la friteuse? recouvre-le avec le couvercle ou un chiffon humide. Ne jamais jeter d’eau sur le feu !
  • Veillez à ce que personne ne puisse tripoter les cordes de la raclette, du gourmet ou de la fondue.
  • Pour les appareils gourmands non électriques, utilisez une pâte éclaircissante et pas de combustible liquide.
  • Tenez les enfants et les animaux domestiques éloignés des bougies allumées.

Un dernier conseil : dans le cas peu probable d’un accident d’incendie, il est bon d’avoir tout ce qu’il faut pour bien prodiguer les premiers secours. Mettez un kit de brûlure sur votre liste de courses de Noël.

Lisez également la rubrique Soins des blessures, dans laquelle nous donnons des conseils sur la manière de traiter différents types de blessures.

Le site Pharmazone utilise des cookies pour faciliter votre expérience de navigation. En continuant à utiliser ce site Web, vous acceptez cela. Lire plus