Arrêter de fumer : choisissez la façon qui vous convient le mieux

Vous souhaitez arrêter de fumer ? Ici vous trouverez des informations détaillées sur les différentes méthodes et outils. Où pouvez-vous les trouver, qu’est-ce que les experts en disent et dans quelle mesure est-ce efficace?

1. Sans aide

Comment cela fonctionne-t-il ?

Il est possible d’arrêter sans médicaments, substituts nicotiniques ou conseils. Chaque année, des milliers de fumeurs réussissent dans notre pays. C’est un moyen qui fait appel à la volonté, parce que vous décidez de ne pas atténuer les symptômes de sevrage, mais de les affronter. Conseils pour donner à cette méthode les meilleures chances de succès possibles :

Faites un plan d’arrêt. A quelle date souhaitez-vous arrêter ? Qu’allez-vous faire dans les moments difficiles ? Comment allez-vous vous récompenser après chaque étape importante où vous ne fumez pas (un jour, deux jours, une semaine…) ?

  • Il vaut mieux arrêter complètement le travail plutôt que de le réduire lentement.
  • Dites à tout le monde autour de vous que vous avez arrêté.
  • La meilleure façon de surmonter l’envie  » irrésistible  » d’une cigarette est de se rendre compte qu’elle ne prend que quelques minutes et qu’elle diminue de semaine en semaine.
  • Considérez les symptômes de sevrage comme un signe positif. Ils montrent que votre corps va recommencer à fonctionner sans l’influence de la nicotine.
  • L’un des arguments les plus forts pour vous aider à renoncer à une dépendance : « Pas aujourd’hui. Peu importe à quel point tu en as envie, tu ne dis pas recommencer aujourd’hui. Et demain sera un autre jour. »

Quelle est l’efficacité de cette méthode ?

Les avis divergent à ce sujet. En général, les statistiques montrent qu’une combinaison de médicaments et de conseils offre un taux de réussite plus élevé. Mais une enquête néerlandaise auprès de 35 000 fumeurs et ex-fumeurs conclut : « Parmi ceux qui ont réussi à arrêter de fumer, 70 % l’ont fait sans aucune aide« .

En fin de compte, cesser de fumer est différent pour tout le monde. Les outils et les conseils ont des résultats tangibles, mais s’il vous convient mieux de relever le défi par vous-même, c’est certainement une voie prometteuse.

2. Substituts de nicotine

Comment fonctionnent-ils ?

nicotine

Les substituts nicotiniques sont un moyen de combattre les symptômes de sevrage. Ils s’assurent que vos besoins en nicotine sont satisfaits. Parce qu’ils ne contiennent que de la nicotine, ils sont beaucoup moins nocifs que le tabac, qui contient au moins 40 substances cancérigènes. Les substituts nicotiniques sont disponibles sous forme de chewing-gum, de plâtres, d’inhalateurs et de pastilles. L’intention est d’éliminer progressivement l’utilisation jusqu’à ce que le besoin de nicotine ait disparu. Le nom officiel de cette méthode est le traitement de remplacement de la nicotine (TRN).

Quelle est leur efficacité ?

Le taux de réussite de l’utilisation de substituts nicotiniques est statistiquement plus élevé que lorsque vous essayez d’arrêter sans outils. Des études ont montré que le taux de réussite pour cesser de fumer et le maintenir pendant au moins un an, grâce à l’utilisation de substituts nicotiniques seuls, est en moyenne de 10%.

Où trouver des substituts nicotiniques?

Les produits de remplacement de la nicotine peuvent être achetés en pharmacie sans ordonnance sous des noms de marque tels que Nicorette, Nicotinell et Niquitin. Bien qu’ils soient disponibles gratuitement, ils ne conviennent pas à tout le monde. En cas de grossesse ou d’allaitement et en cas de certaines maladies cardiovasculaires, comme l’angine ou la dysrythmie cardiaque, leur utilisation est fortement déconseillée. En cas de doute, consultez votre médecin ou votre pharmacien. Ils peuvent également vous conseiller sur l’utilisation correcte.

3. Cigarettes électroniques

Comment fonctionnent-elles ?

La cigarette électronique est aussi un substitut nicotinique. C’est un appareil qui produit de la vapeur à respirer et que l’on peut remplir avec un liquide. Lorsque vous fumez une cigarette électronique avec un liquide contenant de la nicotine, vous l’utilisez comme de la gomme à mâcher et du plâtre pour satisfaire le besoin de nicotine sans ingérer toutes les autres substances nocives de la fumée du tabac. De cette façon également, pour combattre les symptômes de sevrage, l’objectif est d’éliminer progressivement l’utilisation de la nicotine.

e-sigarette

Quelle est leur efficacité ?

En 2015, le Conseil de la santé des Pays-Bas (Hoge Gezondheidsraad) a émis un avis sur la cigarette électronique. Selon cet avis, les expériences publiées dans la littérature scientifique fournissent des résultats encourageants sur l’efficacité de l’e-cigarette pour réduire ou arrêter de fumer, bien qu’il faille noter qu’il n’y a pas encore assez de données pour pouvoir faire une déclaration définitive. Pour ceux qui veulent en savoir plus : ici vous pouvez lire les conseils complets.

Des études plus récentes mettent en lumière les risques pour la santé associés à la cigarette électronique. Afin de ne pas remplacer une habitude nocive par une autre, il est donc conseillé d’utiliser l’e-cigarette comme une aide temporaire pour tenter d’arrêter.

Où trouver des e-cigarettes ?

Vous pouvez acheter des e-cigarettes en ligne ainsi que dans des magasins physiques. Il est certainement conseillé d’aller dans un bon magasin et obtenir des conseils sur des questions telles que le dosage de nicotine dans votre e-cigarette. Seule une dose qui répond à vos besoins quotidiens en nicotine vous aidera à cesser complètement de fumer.

4. Médicaments

Comment fonctionnent-ils ?

En plus des substituts nicotiniques qui sont en vente libre, il existe aussi des médicaments  » antitabac  » qui ne sont disponibles que sur ordonnance médicale. Ces médicaments aident aussi à essayer d’arrêter de fumer en atténuant les symptômes du sevrage. Les deux les plus couramment utilisés sont Champix et Zyban.

Champix-Zyban-w -fr

Champix

Champix est le nom de marque de la varénicline. Cette substance bloque l’action de la nicotine dans le cerveau, ce qui réduit le désir de nicotine. Comme la varénicline imite dans une certaine mesure les effets de la nicotine, vous n’aurez pas ce sentiment de récompense si vous allumez une cigarette au cours d’un traitement. Une cure dure 12 semaines et vous n’arrêtez de fumer que la deuxième semaine.

Zyban

Zyban est un bêta-bloquant, un médicament habituellement prescrit pour la dysrythmie cardiaque et l’hypertension artérielle. L’action du principe actif bupropion est basée sur la compensation de la sensation de carence en nicotine en agissant comme substitut de la dopamine, l’hormone du plaisir. On dit aussi que le Zyban provoque des réactions chimiques dans le cerveau qui éliminent les souvenirs associés à l’habitude de fumer. Ce sont principalement ces pensées qui amènent les gens à recommencer à fumer après un certain temps. Un traitement dure de 7 à 10 semaines et l’intention est de fumer votre dernière cigarette vers le dixième jour.

Quelle est l’efficacité de ces médicaments ?

Diverses études ont montré qu’un traitement Zyban permet de garantir qu’environ 20 % des personnes ne fument plus durant un an. Des études sur les effets de Champix montrent un taux de réussite de 15%. Ces pourcentages ne disent pas tout – différentes études donnent des résultats différents – mais ils indiquent que les médicaments prescrits par le médecin peuvent être un outil efficace pour arrêter de fumer.

Où trouver Champix et Zyban ?

Les deux médicaments ont des effets secondaires et des contre-indications et ne sont disponibles en pharmacie que sur prescription médicale. Champix est remboursé en Belgique. La caisse d’assurance maladie prend en charge trois tentatives d’arrêt sur une période de cinq ans.

5. Accompagnement personnel

Comment cela fonctionne-t-il ?

En Belgique, il existe plusieurs endroits où vous pouvez obtenir de l’aide professionnelle pour vos tentatives d’arrêt. Le conseil est personnel et se concentre sur votre  » profil de fumeur  » : à quel point êtes-vous dépendant physiquement, psychologiquement et comportementalement ? Au cours d’un certain nombre de conversations sur plusieurs mois, le conseiller vous informera et vous conseillera sur les moyens de vous aider dans votre tentative de sevrage, d’élaborer une stratégie personnelle de sevrage et de continuer à vous accompagner et à vous motiver.

Quelle est l’efficacité du coaching personnel ?

Avec de la ponctualité, c’est le chemin avec les meilleures chances de succès, grâce à la personnalisation individuelle, la motivation et aux conseils d’experts sur les meilleurs dispositifs pharmaceutiques et autres méthodes. Avec des conseils personnels, vos chances de cesser de fumer sont environ 3 à 4 fois plus grandes.

Où pouvez-vous trouver des conseils personnels ?

Équipe de désaccoutumance au tabac

Dans un nombre croissant d’hôpitaux et de centres de santé, vous pouvez demander conseil à une équipe de désaccoutumance au tabac. Une telle équipe peut être composée de médecins et de psychologues spécialisés en tabacologie, mais aussi d’autres spécialistes, comme un diététicien ou un physiothérapeute, ce qui signifie que le problème est abordé de toutes parts.

Tabacologue

Oui, c’est une spécialité existante. Un tabacologue est un médecin, un autre professionnel de la santé (infirmière, physiothérapeute, sage-femme, etc.) ou un psychologue qui a reçu une formation supplémentaire en tabacologie. Voici une liste des tabacologues agréés en Belgique.

L’accompagnement d’un tabacologue est également possible par téléphone à Tabacstop. Cette forme de conseil consiste en 8 conversations avec un coach personnel et est entièrement gratuite. Tabacstop prend en charge les frais de téléphone lui-même, car votre coach vous appelle. L’application Tobacco Stop avec un fil de nouvelles écrit par les tabacologues de Tobacco Stop et une fonction de chat avec laquelle les utilisateurs peuvent s’encourager les uns les autres et partager des conseils.

Médecins

Certains médecins (omnipraticiens, pneumologues ou autres médecins) offrent des services de conseils pour arrêter du fumer sans avoir suivi la formation pour devenir un spécialiste du tabac. Votre médecin généraliste ou votre médecin traitant peut vous aider à trouver un tel coach personnel. 

6. Formation de groupe

Comment cela fonctionne-t-il ?

Dans le cadre d’un entraînement de groupe, vous vous arrêtez avec d’autres personnes qui souffrent, ce qui peut avoir un effet très motivant. Les processus à partir desquels un cours de formation de groupe fonctionne peuvent être très différents, et les résultats que certains cours de formation commerciaux partagent sont souvent discutables.

Séances de groupe avec un tabacologue

Au cours de ces rencontres, vous échangez des expériences avec des personnes qui ont toutes le même objectif : arrêter de fumer. Chacun peut parler de ses propres difficultés et motivations. Vous pouvez vous soutenir mutuellement et donner des conseils utiles. Ces groupes sont guidés par des professionnels, qui ont habituellement une formation en tabacologie, et vous informent, entre autres, sur les différents outils pour cesser de fumer.

Les formations de groupe reconnues par la caisse d’assurance maladie se composent d’un maximum de 8 séances et sont largement remboursées.

Les formations Allen Carr

De tous les cours commerciaux de groupe, le cours Allen Carr est le plus connu. La méthode Allen Carr se concentre uniquement sur le côté psychologique de la dépendance à la cigarette et ne veut rien savoir d’une combinaison avec des substituts nicotiniques ou des médicaments. Cela va à l’encontre de l’opinion dominante chez les tabacologues, mais les experts reconnaissent également la valeur motivante de cette approche.

La formation consiste en une rencontre d’environ 6 heures dans un groupe de 10 personnes. A la fin de la formation, chaque participant fume sa dernière cigarette. Une formation Allen Carr n’est pas remboursée et demande un certain budget. Le prix de 300 euros comprend les séances de suivi et l’accompagnement par téléphone ou par e-mail pendant 1 an.

Quelle est l’efficacité des séances de groupe ?

Les formations de groupe doivent leur efficacité principalement à leur effet motivant. Dans le cas d’une formation avec un tabacologue, il s’agit d’une motivation de la part des autres patients. Chez Allen Carr, c’est le  » lavage de cerveau  » qui prépare psychologiquement à une vie sans cigarette.

Où pouvez-vous trouver ces formations ?

Cliquez ici pour savoir où vous pouvez vous rendre dans votre région pour suivre une formation de groupe sous la direction d’un tabacologue agréé.

Sur le site Internet d’Allen Carr, vous trouverez des informations sur les dates des cours à Bâle, près d’Anvers.

7. Méthodes alternatives

Comment fonctionnent-elles ?

Ou comment ne fonctionnent-elles pas ? Comme on le sait, la science médicale  » officielle  » s’intéresse peu au circuit alternatif. Cependant, nous ne pouvons pas ignorer les autres façons d’arrêter de fumer, parce que de nombreuses personnes en ont bénéficié. Parmi la vaste gamme de produits, qui n’est pas toujours sûre, nous avons énuméré les quatre produits les plus éprouvés et les plus sûrs.

Acupuncture

En acupuncture, de fines aiguilles sont insérées dans certaines parties du corps pour restaurer les flux énergétiques perturbés. Cela réduirait les symptômes de sevrage tels que l’anxiété, les troubles du sommeil et l’envie de manger, ce qui faciliterait l’abandon du tabac. En plus de l’acupuncture classique, l’acupuncture de l’oreille ou l’auriculothérapie est également utilisée pour aider à arrêter de fumer. L’acupuncteur insère ensuite une aiguille courte dans une oreillette, qui y reste quelques semaines. Lorsque vous avez envie de fumer, vous devez déplacer l’aiguille ou la toucher avec un aimant.

Thérapie au laser

Il s’agit essentiellement de l’acupuncture avec la lumière laser au lieu des aiguilles. Le thérapeute utilise un laser infrarouge à certains endroits de votre corps. L’effet revendiqué est le même que celui de l’acupuncture.

Hypnose

L’hypnose vous met dans un état détendu, ce qui vous permet d’accepter plus facilement aux pensées que vous vous êtes données. L’hypnothérapeute s’attaque dans votre subconscient aux comportements qui vous poussent à prendre une cigarette et pourrait s’assurer que, la prochaine fois, l’envie de fumer soit remplacée par une réaction plus saine.

Homéopathie

Un traitement homéopathique consiste à prescrire des produits homéopathiques, des dilutions extrêmes de substances qui évoqueraient les mêmes symptômes que la maladie à contrôler.

Différents traitements homéopathiques aideraient à arrêter de fumer.

Dans quelle mesure les méthodes alternatives sont-elles efficaces ?

Cela dépend de la personne à qui on le demande. Les praticiens des différentes thérapies vous assurent que rien ne fonctionne aussi bien que leur façon de faire, mais ces affirmations ne sont étayées par aucune preuve scientifique.

Où pouvez-vous trouver ces traitements ?

  1. Acupuncteurs reconnus en Belgique
  2. Association d’hypnose scientifique
  3. Trouver un thérapeute homéopathe

Pour terminer une longue histoire

La meilleure façon pour vous d’arrêter de fumer, vous devrez le découvrir par vous-même. Votre  » profil de fumeur  » est différent de celui de votre voisin ou collègue. Et vous ne devriez pas vous concentrer sur les taux de réussite des différentes méthodes. Ils diffèrent généralement d’une recherche à l’autre et sont tout au plus indicatifs. Ce que nous pouvons conclure, cependant, c’est qu’une combinaison de conseils et de médicaments ou de substituts nicotiniques offre les meilleures possibilités. Le tabagisme est à la fois une dépendance physique et psychologique, et vous devez reconnaître et traiter ces deux problèmes.

Bon chance, et rappelez-vous : des fumeurs plus accros que vous ont réussi!

?>